Origines de l’ Agriculture biodynamique

Agriculture biodynamique

Origines de l’agriculture biodynamique

 

l’agriculture biodynamique :Dans le début des années 1920, deux agronomes allemands, Erhard Bartsch et Immanuel Vögele, sont très inquiets des nouvelles méthodes employées dans l’agriculture et souhaitent obtenir des conseils de l’occultiste et « anthroposophe » Rudolf Steiner https://fr.wikipedia.org/wiki/Rudolf_Steiner pour développer des méthodes alternatives. Pour cela, ils font une enquête parmi les anthroposophes pour savoir si d´autres personnes partageaient leurs inquiétudes. Un certain nombre d’agriculteurs sont en effet préoccupés par l’état de dégénérescence dans lequel se trouvent certaines productions agricoles, notamment les pommes de terre, les céréales, les fruits et les légumes mais aussi par la perte de fécondité dans leur cheptel, voyant leurs animaux confrontés à des épidémies de fièvre aphteuse.

Rudolf Steiner, qui n’a jamais eu de contact avec le travail aux champs, est alors âgé de 63 ans (il mourra l’année suivante), et pense l’agriculture depuis son bureau. Il organise une série de huit conférences pour développer une version agricole de sa pensée anthroposophique, connues sous le nom de Cours aux Agriculteurs, qui furent données du 7 au 16 juin 1924  devant un public d’agriculteurs, de vétérinaires et de scientifiques.

À l’issue des conférences, des séances de questions-réponses sont organisées ; Rudolf Steiner rédigea un compte rendu le 20 juin à son retour à Dornach. Le Cours aux agriculteurs, rédigé à partir de notes prises en sténographie, n’est pas un manuel d’agriculture rédigé et complet et Steiner prévient « le contenu de ces publications était destiné à la communication orale, non à l’impression (…) il faudra seulement s’accommoder du fait que dans ces sténogrammes, que je n’ai pas revus, il se trouve des erreurs »

Ces conférences contiennent à la fois les principes philosophiques de la méthode et bien des éléments pratiques ainsi que bon nombre de dogmes occultes issus de la pensée très personnelle de l’auteur. À cette époque, l’agriculture industrielle  était mise en cause, en particulier l’utilisation de plus en plus généralisée d’engrais chimiques et de produits phytosanitaires, accusées de détruire la vie des sols, sans compter la toxicité de ces produits sur la faune et la flore environnante : élimination d’insectes utiles, élimination des oiseux, des petits mammifères, contamination des nappes phréatiques, etc

Avant la fin des conférences, un Cercle d´expérimentation des agriculteurs anthroposophiques fut créé sous la présidence du Comte Keyserlingk, qui, dès 1926, en confia la responsabilité à Erhard Bartsch. Ce dernier dirigea le Mouvement jusqu’à son interdiction et dissolution par les nazis en 1941. En 1933 le Cercle d´expérimentation changea de nom en Fédération du Reich pour la production biodynamique (Reichsverband für biologisch-dynamische Wirtschaftsweise). Bartsch fut aussi le gérant de l´organisation (syndicat agricole) Demeter, créée en 1927, l´éditeur des Cahiers d´information du Cercle et du mensuel Demeter.

Dans son cours aux agriculteurs de 1924, Rudolf Steiner n’utilise pas le mot « biodynamie » et ne le fera pas jusqu’à sa mort en 1925. Le recueil de conférences porte initialement le titre de Fertilisation biologique, avec l’idée sous-jacente de comment nourrir le sol grâce à des « forces cosmiques ». Vers 1930, il devient Agriculture biologique et dynamique, du grec dunamis (la force), car l’agriculteur doit comprendre et travailler avec les « forces » dont l’expression équilibrée permettrait, selon l’anthroposophie, la croissance saine des végétaux et des animaux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *